Le Château dans le Ciel (II) : verticalité

Le Château dans le Ciel nous parle de désirs et de liberté. Dans un film où tout tombe et s'envole, il est possible de thématiser ces sujets sous la modalité spatiale de la verticalité. La verticalité est celle des rapports entre Laputa et la Terre; où cette première survole ou surplombe - c'est selon les… Lire la suite Le Château dans le Ciel (II) : verticalité

Le château dans le Ciel (I): le statut « naturel » de la technologie

Le droïde-sacrificiel Le droïde mutilé se réveille des profondeurs de son cachot pour venir en aide à Sheeta. On le croyait mort : ses mutilations, ses amputations révélaient une organicité proche de celle de l’humain (rougeâtre, sinueuse), ce qui suggérait une mort humaine, par conséquent irréversible. Pourtant, il se réveille, ressuscite, ayant pour seul quête la… Lire la suite Le château dans le Ciel (I): le statut « naturel » de la technologie

Le vent se lève : une herméneutique cinématographique.

  "Le vent se lève… il faut tenter de vivre" Paul Valéry Le vent se lève… il faut tenter de vivre. Un vers de Paul Valéry, issu de son poème sibyllin « Le cimetière marin ». Dans cette étude, il ne s’agira pas tant de tenter une interprétation de ce poème que de montrer comment un autre… Lire la suite Le vent se lève : une herméneutique cinématographique.

« Le vent se lève »: le sang-peinture

♦ Tandis que la jeune fille peint un paysage (occupation légère, belle, artistique, aristocratique), son activité expressive est contrecarrée par un retour du réel sanguin et impromptu : du sang jaillit sur la toile. Cet événement produit deux sens distincts: une signification littérale : elle a la tuberculose (donc une information sur le plan de faits, un… Lire la suite « Le vent se lève »: le sang-peinture