John Wick et la théorie du spectateur-idiot

A priori, j’aurais classé John Wick dans les films divertissants sans plus bien qu’efficaces. Après la vision du premier opus, je me suis rendu compte, comme le disait Tarkovski, que l’on pouvait réellement prendre le spectateur pour un idiot, au sens philosophique du terme, c’est-à-dire « qui ne parvient pas à saisir les rapports causaux entre les… Lire la suite John Wick et la théorie du spectateur-idiot

Interprétations et liberté

Le présent article se veut une ébauche de réflexion, intuitive, quant aux relations possibles d'un public avec une œuvre cinématographique. Il cherche à suggérer l'idée qu'une véritable œuvre d'art laisse une liberté émotive, évaluative et herméneutique à son public. Il est une classification possible des films en deux types (quoique ce ne soit pas la… Lire la suite Interprétations et liberté

Le cinéma comme souvenir

On aurait tort de croire qu’un film est consommé une fois qu’on l’a vu, ou plutôt que son « expérience » est tarie dès lors que le film est fini. Ma thèse ici, mon idée est que certains films ne prennent tout leur sens qu’après les avoir vu, ils ne peuvent se déployer qu’a posteriori,… Lire la suite Le cinéma comme souvenir

Les films hybrides: Alien v.s Predator, Pacific Rim,… et l’incapacité à créer

Le manque d’imagination de certains réalisateurs américains les pousse à des formes d’hybridation sauvage. Plutôt que d’une « réelle » nouveauté, ils se contentent de prendre les éléments qui ont rencontré un certain succès et de les combiner simplement ensemble. C’est une stratégie somme toute rationnelle, puisqu’elle est fondée sur la croyance qu’en rassemblant ce… Lire la suite Les films hybrides: Alien v.s Predator, Pacific Rim,… et l’incapacité à créer