Still Life (1): un film pour l’éternité

Premier plan inaugural: Surgissement et éternité Le premier plan de Still Life (ill.1) n'a pas de valeur narrative classique; il n'est ni une forme de prélude introductif, ni une façon d'initier une histoire saisie dans le vif, in media res. Il est un plan-frise et un plan suspendu: le temps ne s'écoule pas comme d'ordinaire,… Lire la suite Still Life (1): un film pour l’éternité

John Wick et la théorie du spectateur-idiot

A priori, j’aurais classé John Wick dans les films divertissants sans plus bien qu’efficaces. Après la vision du premier opus, je me suis rendu compte, comme le disait Tarkovski, que l’on pouvait réellement prendre le spectateur pour un idiot, au sens philosophique du terme, c’est-à-dire « qui ne parvient pas à saisir les rapports causaux entre les… Lire la suite John Wick et la théorie du spectateur-idiot

« There will be blood »: le conflit des principes

Le thème dominant du film est le conflit entre la Lumière et les Ténèbres personnifiés par le prêtre, Paul Sunday, et le pétrolier Daniel Plainview. Les deux personnages sont tragiquement consubstantiels; leur destin sont liés jusque dans la déchéance et la mort. "There will be blood" est l'histoire de deux pouvoirs qui s'opposent à force… Lire la suite « There will be blood »: le conflit des principes

Yojimbo, le justicier asocial (1)

Un jeu de regard Ou plutôt d'observation. Yojimbo passe en effet une bonne partie de son temps à observer ce qui se passe (depuis une taverne, un cercueil, perché sur une tour). Cela n'est pas anodin. Rappelons une évidence : le cinéma est pure vision. Aussi placer le héros dans la situation du spectateur contemplatif… Lire la suite Yojimbo, le justicier asocial (1)

« La Jetée » et « l’armée des douzes singes »: l’image, le cercle et la mort

La vie d’une image L’armée des douzes singes de Terry Gilliam et La jetée de Chris Marker possèdent une structure analogue ; une structure qui fait d’une image le sujet même du film. Il peut sembler paradoxal d’affirmer qu’une image, qui est le matériau à partir duquel le film est fait, peut-être le sujet d’un film.… Lire la suite « La Jetée » et « l’armée des douzes singes »: l’image, le cercle et la mort

« Le Verdict », argent et révélation

Dans cet article, nous allons analyser une scène clef du film de Sidney Lumet, Le Verdict. Mais pour commencer, il faut préciser l’état du film avant cette scène. Frank Galvin, interprété par Paul Newman, apparaît dès le début comme un avocat oisif, alcoolique et mercantile. Il court en effet "après les ambulances", il fait la… Lire la suite « Le Verdict », argent et révélation

De Sica et le sens des bicyclettes

Quel est la signification de cette bicyclette, entendu génériquement, qui est l’élément essentiel du film "le voleur de bicyclette" ? Pour comprendre même la question, et afin de dévoiler cette signification, nous pouvons partir de la scène finale ; celle du vol de bicyclette par Ricci. Masse-Bicyclette et bicyclette isolée Ce que l’on nomme Masse-bicyclette n’est… Lire la suite De Sica et le sens des bicyclettes

« Labyrinthe de Pan »: une logique de l’imaginaire

L'existence du fascisme L’existence du fascisme, dans le labyrinthe de Pan, est duelle : il est à la fois réalité tangible, existence physico-historique de l’Espagne des années 40 (réalité qui conditionne son apparence et son expression uniformisé), et réalité fantasmatique, lorsqu’il imprègne, pathogène, l’imaginaire d’Ophélia. Le fascisme commence par être sous l’habit dur du réel avant… Lire la suite « Labyrinthe de Pan »: une logique de l’imaginaire

Le cinéma comme souvenir

On aurait tort de croire qu’un film est consommé une fois qu’on l’a vu, ou plutôt que son « expérience » est tarie dès lors que le film est fini. Ma thèse ici, mon idée est que certains films ne prennent tout leur sens qu’après les avoir vu, ils ne peuvent se déployer qu’a posteriori,… Lire la suite Le cinéma comme souvenir

Les films hybrides: Alien v.s Predator, Pacific Rim,… et l’incapacité à créer

Le manque d’imagination de certains réalisateurs américains les pousse à des formes d’hybridation sauvage. Plutôt que d’une « réelle » nouveauté, ils se contentent de prendre les éléments qui ont rencontré un certain succès et de les combiner simplement ensemble. C’est une stratégie somme toute rationnelle, puisqu’elle est fondée sur la croyance qu’en rassemblant ce… Lire la suite Les films hybrides: Alien v.s Predator, Pacific Rim,… et l’incapacité à créer