Le cinéma comme souvenir

On aurait tort de croire qu’un film est consommé une fois qu’on l’a vu, ou plutôt que son « expérience » est tarie dès lors que le film est fini. Ma thèse ici, mon idée est que certains films ne prennent tout leur sens qu’après les avoir vu, ils ne peuvent se déployer qu’a posteriori,… Lire la suite Le cinéma comme souvenir

« Vengeance », ou comment le cinéma rend les choses sémantiques

Comment le cinéma peut-il thématiser la mémoire ? Par quel moyen peut-il « rendre visible » ce qui est de l’ordre de l’intériorité, des processus mentaux « opaques » rétifs à devenir l’objet d’une représentation visuelle ? Afin de les traquer et de leur donner une figure, il faut faire un détour par la métaphore… Lire la suite « Vengeance », ou comment le cinéma rend les choses sémantiques

Les films hybrides: Alien v.s Predator, Pacific Rim,… et l’incapacité à créer

Le manque d’imagination de certains réalisateurs américains les pousse à des formes d’hybridation sauvage. Plutôt que d’une « réelle » nouveauté, ils se contentent de prendre les éléments qui ont rencontré un certain succès et de les combiner simplement ensemble. C’est une stratégie somme toute rationnelle, puisqu’elle est fondée sur la croyance qu’en rassemblant ce… Lire la suite Les films hybrides: Alien v.s Predator, Pacific Rim,… et l’incapacité à créer

Total Recall: deux vérités, deux consciences, un corps.

Le film Total Recall thématise le rapport à soi de manière originale à l’aide d’une intrigue complexe et élaborée. La situation dans le film est la suivante : Hauser (Arnold Schwarzenegger), un agent secret, se trouve obligé d’être lui-même un autre afin de réaliser sa mission qui consiste à détruire la rébellion. Expliquons ce que… Lire la suite Total Recall: deux vérités, deux consciences, un corps.

« Blow-Out »: le réel face au cinéma

Le film Blow-out de Brian De Palma est intéressant à plus d’un titre. Plus encore qu’un film d’intrigue de complot, il est d’abord une réflexion paradoxale sur la nature du cinéma. Le moteur du film, l’élément qui initie l’intrigue est la recherche par Jack Terry de sons réalistes, notamment un « cri » crédible, afin… Lire la suite « Blow-Out »: le réel face au cinéma

« Le vent se lève »: le sang-peinture

♦ Tandis que la jeune fille peint un paysage (occupation légère, belle, artistique, aristocratique), son activité expressive est contrecarrée par un retour du réel sanguin et impromptu : du sang jaillit sur la toile. Cet événement produit deux sens distincts: une signification littérale : elle a la tuberculose (donc une information sur le plan de faits, un… Lire la suite « Le vent se lève »: le sang-peinture